Interview : Laurence Kupfer nous ouvre les portes de son atelier de sculpture

Naissance
Chers lecteurs,

Aujourd'hui je vous invite à faire un voyage dans l'univers de Laurence Kupfer, qui nous raconte comme elle s'est lancée dans l'aventure d'installer son propre atelier de sculpture et qui partage avec nous ses sources d'inspiration. Bonne découverte !

Bonjour Laurence, si tu devais te présenter en quelques mots ?
Modéliste fascinée par la dentelle, j’ai commencé ma carrière en tant que « corsetière ». Depuis 2000, je plonge les mains dans la Terre et me passionne pour la céramique. Initialement formée dans les ateliers de Johanna Klarsfeld, j’ai poursuivi mon apprentissage dans l’atelier de Marianne Guyader. En juin 2012, j’ai ouvert mon atelier.

Comment as-tu eu l’idée de travailler la Terre ?
Il y a plus de 10 ans, j’avais un besoin d’apaisement, de douceur, que la Terre et la Nature m’ont apporté.


 Le contact sensuel avec la Terre fut une révélation, car il me permit de lier mon amour du Végétal avec celui de la Terre elle-même, plutôt des Terres, car il y en a tant de variétés : des lisses, des chamottées (granuleuses), des cellulosiques (mélangées à des fibres végétales pour plus de légèreté et de souplesse de travail), dans un véritable arc-en ciel de couleurs…


La Terre met en éveil tous les sens à son contact, par ses couleurs, son odeur, ses textures. Un dialogue s’est instauré entre la Terre et moi. Pour l’apprivoiser et percer ses mystères il faut l’écouter, la comprendre, la ressentir, suivre son rythme… « Parle à la Terre, et elle t’enseignera » (La Bible, livre de Job)

La morille
Quels sont tes thèmes privilégiés de travail ? 
Qu'est-ce qui te motive ?
La Nature est ma source d’inspiration : une feuille nervurée trouvée au détour d’une promenade, un tronc couvert de champignons, une plume, un nid perché dans un arbre dénudé, une ombre projetée, un souvenir d’enfance au jardin, un arbre magnifique rencontré au cours d’un voyage, un tableau fauviste sur la mer, un poème sur les montagnes, une pierre de sagesse chinoise, une photo au microscope électronique d’une graine…
Dans mes pièces, j’essaie de retransmettre les émotions et les sensations qui naissent de la découverte de toutes ces merveilles naturelles, ainsi que l’admiration grandissante que je ressens pour la Nature.


Et maintenant, le « SCULPTURE » TEST à compléter comme tu le souhaites : 

S comme…Spirale
Tout est spirale… Elle s’est imposée à moi quand j’ai dû signer une œuvre, elle est une obsession graphique depuis mon adolescence. Au cours d’un voyage, j’ai découvert un texte d’Hundertwasser (architecte autrichien) datant de 1991 qui  conforta encore mon goût pour elle. Selon lui, la spirale est un symbole de la Vie & de la Mort ; la Création prend toute sa place dans cette forme, la Naissance est en son cœur, l’Univers se déploie vers l’extérieur. 

Toute notre vie procède de spirales : nous évoluons en cercles mais nous ne revenons jamais au même point, le cercle n’est pas fermé, nous repassons plusieurs fois près du même endroit. La vraie spirale n’est pas géométrique mais végétative : elle grandit et meurt comme une plante; dans son évolution elle peut être parfois fine ou épaisse, avoir des irrégularités, mais elle ne fait jamais d’erreur.

C comme…Colette
La pierre qui rêvait de voler
Il y avait une véritable passion, un lien indéfectible entre Colette et la Nature, qui était pour elle source d’émerveillement et d’inspiration intarissable… L’observation, la leçon, le mystère et l’énergie de la Nature étaient au cœur de sa création littéraire, avec l’Amour... Ses écrits sont de véritables hymnes à la Nature ; la poésie de ses mots rentre en résonance avec ce que je ressens ce que j’essaie de traduire dans mes sculptures…

U comme … Utopie
Il n’y a rien de plus beau que de transformer ses désirs en réalités ! C’est ce qui s’est passé en ouvrant mon atelier !

L comme…Légèreté
Ce n’est pas évident de lier la légèreté à la Terre, mais c’est ce que j’essaie de faire, notamment en travaillant avec la terre papier, qui permet de travailler des formes plus fines et plus élancées.

P comme…Patience
Travailler la Terre est une éloge de la Lenteur, une source de sagesse et d’équilibre dans notre rapport au temps, un mariage entre douceur et apaisement: il ne faut pas la brusquer, il faut observer ses transformations, évaluer sa résistance, ses besoins, ses tensions, son épaisseur « vitale », son hydratation adéquate, son temps de séchage idéal, le nombre et l’épaisseur des couches d’émail…Autant  de critères à prendre en compte, sinon elle risque de s’affaisser, se fissurer, se briser ou pire d’exploser à la cuisson…

T comme …Terre & Transparences
Du bout des doigts, peu à peu,  tenter un équilibre entre les vides et les pleins.  Jouer avec lumière et ombre…Même si mes sculptures de Terre ne sont pas souples, elles rêvent de plus en plus d’être des dentelles…

U comme … Union & Univers
Crassula
Quand je sculpte, une union intime et muette se fait entre la Terre, la Nature et moi. Je me sens remplie par la Terre ; elle m’envoie des messages merveilleux, que je tente de capter dans mes pièces. Nous sommes puissamment  liés à l’Univers par les plantes, les animaux, les montagnes, les éléments. 

Les branches et les feuilles caressent les nuages, les racines plongent vers le cœur de notre Terre. Les plantes nous renvoient à  nos origines, de notre place au sein du cosmos, elles sont une couture vivante, mouvante entre l’Air et la Terre…Comme disait Victor Hugo « c’est une triste chose de penser que la Nature parle et le genre humain n’écoute pas »

R comme…racines & rêve
Quand je travaille la Terre, j’ai l’impression de réaliser un rêve mais bien éveillée, de rechercher sans cesse nos racines. Mes pièces veulent rendre à la Nature tout ce qu’elle nous donne, nous a donné : beauté, puissance, fragilité, générosité

E comme…Eclosion
L’éclosion est le moment le plus émouvant dans le cycle évolutif. Une graine, un germe, un spore, un bouton de fleur qui nous apparaissent si fragiles, contiennent une force vitale invisible incroyable. Au moment de l’éclosion, ils utilisent toutes leurs ressources internes, ils libèrent un concentré de vitalité et de mémoire, pour se faire leur place dans le monde ; à cet instant la vie de la plante ne tient qu’à un fil.


Quels conseils donnerais-tu à quelqu'un qui souhaite se lancer pour installer son propre atelier ?
Cela demande un investissement important : le four, l’installation électrique éventuellement, un espace assez important car il faut une zone de modelage, une de séchage, une de stockage des pièces en cours, des terres, des outils…puis penser que les pièces importantes sont lourdes, elles sont à protéger lors du transport, qu’il faut des socles pour pouvoir exposer, ce qui réclame une voiture suffisamment grande…

Au démarrage bien tenir un carnet de cuisson, faire des échantillons couleur avant d’expérimenter au four sur les grandes pièces, pour éviter toute déception  Car le temps est précieux, ce serait dommage de perdre celui que vous avez passé sur vos œuvres par une erreur de programmation au four ou un émail qui ne correspond pas à votre idée de départ!


Contact :

http://www.la-spirale-laurence-kupfer.fr/


Chère Laurence,

Merci beaucoup de nous avoir ouvert les portes de ton atelier !
Je te souhaite de beaux projets pour la suite !

PS : J'ai demandé à Laurence quelles étaient les réactions des gens en face de ses sculptures, 
voici quelques témoignages recueillis : 

« Laurence a l'art et la manière de nous transporter dans un monde naturel, forestier ou floral, tantôt psychédélique, tantôt réaliste. Le travail de la matière fait de chaque oeuvre une pièce originale traduisant les découpes du végétal, qu'il soit tortueux ou sinueux, jusque dans les moindres détails. Certaines de ses sculptures sont d'ailleurs façonnées pour l'extérieur, de quoi apporter au jardin un décor inédit… » (Samantha)

« Belles réalisations  végétales, minérales ... demandant beaucoup de patience, de l'observation alliées à la passion de la terre & nature et une dose de créativité ! C'est le bonheur de créer! En fait, je verrai  très bien ces mêmes créations " surdimensionnées"et de façon surréelle, je m'imagine être toute, toute petite pour aller grimper et me faufiler à l'intérieur d'elles. » (Simone)


« C'est peut-être parce que, trop longtemps bercée par les anges qu'elle a décidé d'être une fée pour venir transmuer, diviniser la matière. Les sens émoussés par le contact de la terre et tout en sensibilité, la voici inspirée au-delà des frontières car à mon idée, ses créations sont des voyages magiques, livrés ainsi, façonnés par des mains, oui mais expressions, cristallisations de mystères insondables. » (Romuald)

« C’est original, doux et poétique, émouvant et naïf» (Capucine)

« Les beautés de la Nature sont transcendées par des couleurs marquées et puissantes! » (Jean)

« Persistance dans ses montagnes, revendication avec ses champignons, célébration du Ciel avec ses arbres qui tendent leur bras en l’air ; un mouvement puissant, une force se projetant vers les cieux, comme une affirmation farouche de la joie d’exister » (Linda)

« Les amoureux de la nature seront comblés par les émouvantes sculptures de Laurence Kupfer. Dans ses mains, les arbres ont une âme et abritent des divinités, les montagnes sont des temples que des escaliers invitent à escalader, la mer bouillonne dangereusement. Laurence vit avec les plantes, observe jour après jour le déroulement des crosses de fougères, le déploiement des champignons ; elle suit la circulation de la sève dans les racines des banyans et les feuilles de chênes. 
Elle est sensible aux transparences qu’elle traduit en dentelles de céramique. Ses recherches vont à la limite des possibilités des matériaux, pour traduire la légèreté de la fleur s’offrant au papillon ou du spore prenant le vent. Redonnant la vie aux plantes à une autre échelle, elle réinvente aussi leurs couleurs comme si elle entrait dans leurs songes. Ses bleus de cobalt et ses corails fixent définitivement l’enchantement. (Mireille Darmois)

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre commentaire qui donne vie et inspiration à ce blog.

Bonne journée et à bientôt pour de nouvelles aventures !